Modèles‎ > ‎

Modèles HUME

La famille des modèles HUME (HUman Migration and Environment) a pour objectif d’explorer les formes que peuvent prendre la colonisation d’un nouveau continent ou plus généralement d’un nouvel espace.

    


Les entités en jeu sont de deux types :

  •  des groupes d’individus, avec la capacité de se déplacer, d’exploiter des ressources, d’interagir avec d’autres groupes et avec l’espace,  de se scinder (donnant ainsi naissance à un nouveau groupe), et d’innover (reconfigurant ainsi les conditions des capacités précédentes).
  •   des cellules, composantes élémentaires de l’espace, qui sont caractérisées par leur nature (mer ou terre) et leur biomasse (qui peut évoluer au cours du temps). L’espace est ainsi différencié.



Ces modèles sont développés avec des systèmes multi-agents (SMA). La simulation commence au moment où des groupes de population migrent à l’intérieur de l’espace à coloniser. Le comportement d’un groupe (défini par un ensemble de règles) dépend de ses interactions avec son environnement (les cellules) et avec les autres agents (groupes).


Trois modèles ont été développés

HUME

  • HUME : modèle de colonisation d’un espace vide. Les applications font référence aux grandes migrations suivant la sortie d’Afrique il y a 70 000 ans (modèle développé par F. Le Néchet, H. Mathian, L. Sanders et confronté à l’évaluation de C. Coupé et J-M. Hombert). +

  • HUME-Bantu : modèle de colonisation d’un espace déjà occupé par une population indigène. L’application concerne la colonisation par les Bantus d’espaces occupés par les Pygmées il y a environ 3000 ans (modèle développé par C. Coupé, J-M. Hombert, F. Le Néchet, H. Mathian, L. Sanders). +

ColoDyn

  • ColoDyn : modèle à but pédagogique, permettant de simuler trois formes de colonisation d’un continent vide : une avancée sous forme de vague dense ; un front pionnier derrière lequel il y a abandon ; une colonisation diffuse de l’espace (modèle développé par A. Banos, F. Le Néchet, H. Mathian, L. Sanders). +