Accueil‎ > ‎

Perspective multi-échelle

Le corpus est constitué de transitions relatives à des échelles spatiales variées :

- Le monde (pour la sortie d’Afrique il y a 70 000 ans ou l’émergence des villes et des systèmes de villes) ;

- L’échelle régionale (avec des cas en Afrique et en Europe) ;

- Et l’échelle locale (avec le cas des Pueblo du Colorado et des gallo-romains du Languedoc).


Dans chaque cas il s’agit d’identifier les différents niveaux géographiques pertinents, les entités élémentaires associées à ces niveaux, d’expliciter les interactions entre ces entités et d’appréhender les structures qui émergent de ces interactions.


Classiquement, les modèles spatiaux à base d’agents intègrent deux niveaux, celui micro-géographique des individus ou d’unités spatiales élémentaires, et celui macro-géographique des configurations spatiales qui ont émergé. L’ambition est ici d’appréhender au sein de ces configurations de nouvelles entités, et de formaliser la forme des interactions entre elles. Dans les modèles de plus longue durée on définira des entités élémentaires « groupes », d’abord nomades, puis sédentaires, avec des flux migratoires correspondant à différentes portées et différentes temporalités.